ENVIRONNEMENT : le ministre Ambatobe accusé de rétablir 650.000 ha des concessions forestières concernées par le moratoire

Dans une conférence de presse,  l’organisation Greenpeace a annonce que le ministre de L’environnement congolais vient de rétablir environ 650.000 ha de concessions forestières illégales qui avaient été annulées en août 2016. Selon Greenpeace,  les trois concessions rétablies le 1er février 2018 ont été attribuées aux compagnies d’exploitation forestière chinoises.  Deux d’entre elles empiètent sur les 145 000 km2 de Tourbières récemment découvertes et contenant quelques de 30 milliards de tonnes de Carbone.  L’expansion de l’exploitation forestière dans ces zones pourrait être l’une des plus grandes menaces pour la préservation des tourbières.

Greenpeace qui déplore cette violation du moratoire et appelle le gouvernement congolais à révoquer de nouveau ces concessions et à sanctionner les personnes responsables de cette situation.  Greenpeace a aussi demandé à l’initiative pour la foret de l’Afrique centrale (Cafi),  a suspendre le financement à l’endroit de la RDC tant que le gouvernement congolais n’aurait pas annule ces concessions.

La RDC avait en 2002, pris un moratoire sur l’allocation des nouveaux titres d’exploitation forestière.

Auteur de l’article : Administrateur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *