Attribuer des concessions forestières aux chinois n’est pas une violation du moratoire (Cabinet Ambatobe)

Face aux déclarations de l’ONG Internationale, Greenpeace accusant le ministère de l’environnement et développement durable de la RDC d’avoir attribué 650.000 ha de concessions forestières aux chinois, en violation du moratoire du gouvernement, le cabinet du ministre explique que la reattribution des dites concessions ne constitue pas une violation du moratoire sur les forêts de la RDC. 

A en croire le cabinet du ministre Ambatobe, « après évaluation des activités des concessionnaires, si l’État Congolais remarquait une défaillance dans le chef de ces derniers, la loi autorise de reprendre les titres et les rétrocéder à d’autres concessionnaires ».

« Il sied ici de noter que le moratoire concerne les concessions forestières non encore exploitées. Par conséquent, les concessions forestières, dont il est question, faisant déjà objet d’une exploitation, ne sont pas frappées par le moratoire », souligne le document de mise au point du cabinet du ministre.

S’agissant des tourbières, « celles-ci ne sont nullement menacées, car les zones les abritant, ne sont, géographiquement pas exploitables. En conclusion les tourbières ne sont pas en danger ».

 

GREENRDC avec 7 sur 7

Auteur de l’article : Redaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *