FORÊTS : la RDC veut mettre fin au moratoire sur l’octroie des titres forestiers

Dans une conférence de presse,  trois directeurs experts forets ont déclaré que le ministère de l’environnement vient de lancer le processus de la levée du moratoire sur l’allocation des nouvelles concessions forestières.  Selon le Directeur général Forêt, Monsieur Ilanga, la seule condition sur la cartographie (les travaux de connaissance des ressources)  est déjà réalisée du moins dans la province du Bandundu. Les mêmes travaux sont très avancés dans les ex provinces de l’Équateur et Orientale.

Pour ce Directeur général forêt, la RDC a rempli toutes les conditions pour lever le moratoire qui n’avait qu’une durée des 3 au départ et a duré, aujourd’hui 16 ans.

  » Au moment où nous parlons, la ressource est totalement connue dans le grand Bandundu grâce à l’assistance de la coopération japonaise.  Les données sont en compilation et seront publiées dans les prochains jours. Les travaux de connaissance de terrain sont en cours dans les anciennes provinces de l’Équateur et province orientale. Au moment où nous parlons, le ministère est en droit de lancer le processus de réflexion sur la levée du moratoire parce qu’il dispose des données pertinentes qui peuvent nous dire les parties à exploiter. Fort des résultats obtenus après les travaux de terrain, le ministère a lancé le processus de lever du moratoire qui a tant duré et que seule la RDC a constaté pendant 16 ans avec des impacts socio-économiques considérables mais aussi pendant ce temps, nous avons assisté à une exploitation forestière artisanale illégale faute d’un bloc forestier industriel contrôlé », a argumenté le Directeur Ilanga. Il a aussi donnée des précisions sur les 16 titres forestiers à polémique.

« Les 16 titres qui ont fait l’objet de beaucoup d’agitations ce sont des titres qui ont subi la conversion et qui ne sont pas hors moratoire sinon la primature n’aurait pas instruit le ministère de les mettre en valeur » 

Quand à la polémique autour des trois titres forestiers accordés récemment aux entreprises chinoises, le directeur en charge des forêts a précisé que la réhabilitation de ce 3 concessions forestières n’est pas illégale, car ces concessions font partie des anciens titres non concernés par le moratoire.

 

GREENRDC

Auteur de l’article : Redaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *