Lutte contre les catastrophes naturelles : 2.000 ménages appuyés par Caritas dans la « Mongala »

Deux milles ménages dans la province de la Mongala ont bénéficié d’un appui de Caritas, pour lutter contre les catastrophes naturelles dans les localités de Bumba, Lisala et Lolo. Ces ménages vulnérables pour la plupart aux catastrophes naturelles ont été appuyés en moyens d’existence et de production pour la diversification de leurs sources d’alimentation et de revenu.

Dans la ville de Bumba, 600 ménages appuyés par la Caritas Lisala, ont bénéficié de cette appui, renseigne l’Agence congolaise de presse.

A en croire la même source, 200 autres ménages ciblés dans le site d’Ebonda (localité située à environ 9 km de Bumba), ont reçu des intrants agricoles et de pêche à raison de 150 pour les agriculteurs et 50 pour les pêcheurs.
Cette distribution fait suite à celle organisée deux jours plus tôt dans les trois autres sites de Lisala (Lisala-Mokaria, Konga, Umangi), et  dans les quatre sites de Lolo (Lolo, Lundu, Loloka et Ekama), faisant un total de 2.000 ménages pour les 10 sites du projet dans la province de la Mongala.

Caritas entend, dans cet élan, diversifier et protéger les sources d’alimentation et de revenu des ménages accompagnés contre les aléas climatiques, grâce à l’adaptation du système d’exploitation agricole et de pêche.

Ce projet d’une durée de deux ans, a consacré une bonne partie de sa première année à former des personnes ressources dans chacun des sites ainsi que les équipes de mises en œuvre du programme à la gestion communautaire des risques de catastrophes et les moyens de lutte, appelés actions de petites envergures.

Quelques ouvrages ont été réalisés depuis fin 2017,  avec la participation de la population, notamment un réseau de canalisation des eaux de pluie de plus de 900m au site Nzongo,  une autre jetant les eaux de pluie de la rivière Mongoloto dans le fleuve Congo sur plus de 4 km.
Par ailleurs, Caritas a aussi réalisé le remblayage de deux têtes d’érosion partant du fleuve, près de l’Eglise CIEM (Communauté Evangélique de l’Ubangi-Mongala) et du dépôt communautaire du Groupement Bopoto à Ebonda. Ce projet  de deux ans se déroule dans la province de la Mongala, plus spécifiquement dans les Territoires de Lisala et de Bumba, précise-t-on.

En outre, L’objectif principal du PRRC est de contribuer à l’atténuation des effets des catastrophes et au renforcement de la résilience des communautés  rendues vulnérables.

 

 

GREENRDC

Auteur de l’article : Redaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *