À Brazzaville, Amy Ambatobe a appelé la communauté internationale à appuyer les efforts des deux Congo dans la préservation des tourbières

La 3e réunion des partenaires sur l’initiative mondiale des tourbières s’est tenue du 21 au 23 mars à Brazzaville en République du Congo, sous le thème :  valoriser les tourbières pour la population et la planète.  Pendant des heures scientifiques, experts de l’environnement des forêts et climat ainsi que les autres partenaires ont échangé au tour de ce thème. Ils se sont penchés à définir les politiques et les stratégies pour la bonne gestion des tourbières.
Le premier jour était consacré aux travaux techniques avant l’ouverture officielle qui est intervenue le deuxième jour par le premier ministre de la République du Congo Mouamba. 
Ces assises ont été organisées par la République du Congo et la République démocratique du Congo avec l’appui du Programme des Nations Unies sur l’environnement.
Prenant la parole pour la circonstance, le Ministre Rdc de l’environnement et développement durable Amy Ambatobe Nyongolo a démontré que la République démocratique du Congo (RDC) a relevé l’importance que représentent les tourbières du Bassin du Congo dans l’équilibre climatique planétaire. Ce qui appelle à leur préservation.

«Nous appelons la Communauté internationale à financer les programmes de recherche qui permettent de mieux connaître l’état et l’étendue des tourbières. Nous lançons un appel solennel aux bailleurs de fonds pour la mise à disposition des ressources adéquates aux bénéfices des pays concernés, dans le but d’une action climatique solide en faveur de la population et de la planète », tel est l’extrait de la déclaration finale dite déclaration de Brazzaville, qui a sanctionné les travaux.

C’est ainsi que dans la même déclaration, le Congo-Brazza et le Congo-Kinshasa se sont engagés à œuvrer pour la transformation et la croissance des économies de la zone Lac Tumba-Lac Télé, afin d’assurer un développement inclusif et durable de manière à éradiquer la pauvreté extrême, et améliorer le bien-être des populations riveraines.

 

 

GREENRDC

Auteur de l’article : Redaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *