PASPOR :  Les CPP entrent en action dès le mois d’Avril 2018

Les Comités de Pilotage provinciaux (CPP) se sont révélés comme de
sérieuses bases de succès durant la mise en œuvre du Projet de renforcement des capacités d’action politique des organisations de producteurs agricoles et de leurs fédérations nationale et
provinciales en Rd Congo (PREPAR). Voilà qu’aujourd’hui, ils sont appelés cette fois-ci à contribuer au succès du Programme d’appui à la structuration, au plaidoyer et à la professionnalisation des producteurs agricoles familiaux organisés en République Démocratique
du Congo, PASPOR en sigle, lancé il y a peine trois mois à Kinshasa lors du premier atelier du comité de pilotage national.

Lors de ces dernières assises nationales tenues du 01 au 05 décembre 2017, les participants ont défini un plan de travail commun qui fixe les jalons des activités à réaliser durant l’année 2018. Il en ressort que les CPP devront entrer en action dès le mois d’Avril 2018 pour non seulement valider les résolutions du premier CPN mais aussi de préparer les ateliers provinciaux. Le planning commun élaboré lors des travaux du CPN1 a été partagé aux fédérations par la CONAPAC. Et aussi, les termes de référence rédigés par la CONAPAC donnent quelques orientations méthodologiques sur la tenue des réunions des CPP.

En effet, la proposition du programme prévoit la mise en place d’un organe de coordination et de pilotage du projet, dénommé Comité de Pilotage Provincial (CPP), au niveau de chacune des 6 L provinces retenues : Kongocentral, Bandundu, Equateur, Kasaï Oriental, Nord Kivu
et Sud Kivu. Le CPP est l’organe de coordination provincial du projet. Il a pour mission d’exécuter et de coordonner la mise en œuvre des activités du projet au niveau provincial.

A l’occasion donc de la relance de leurs activités, les CPP devront se structurer en organisant les Groupes de travail pour les six thématiques en raison de 2 OS par groupe et établir un plan de travail commun et budgétisé en vue de préparer la tenue des ateliers provinciaux dont ils doivent assurer le suivi des recommandations. Les CPP sont constitués des membres réguliers et des membres associés. Sont membres réguliers du CPP, les organisations exécutantes du projet, notamment les délégués des Organisations paysannes, membres de la Fédération provinciale ; les membres du staff exécutif de la fédération provinciale et l’ONG d’Agricongo qui accompagne le projet dans la province ; Les membres associés sont les représentants d’autres Fédérations (pas nécessairement affiliées à la CONAPAC) et d’autres organisations paysannes, mais aussi des ONG, experts, membres de presse, facilitateurs, pourront être associés aux activités du CPP sur demande des membres réguliers. Les autres ONG membres de l’Alliance Agricongo dans la province pourront être membre à leur demande.

Le Président de la Fédération membre de la CONAPAC est le président du CPP. Pour une meilleure coordination de la mise en œuvre des activités du projet, le
CPP se dote de groupes de travail spécialisés, à, savoir : Groupe de travail « Structuration et développement des filières » ; Groupe de travail « Plaidoyer et communication» ; Groupe de travail « Genre et Environnement »

GREEN RDC avec Echos des paysans

Auteur de l’article : Redaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *