Soutenant sa thèse, F. BOKONA : « le transfèrement des eaux de Ubangi au lac Tchad nécessite des grandes études préalables »

Le chef des travaux François BOKONA WIMPA est désormais Docteur en Droit. Il a défendu sa thèse de doctorat le week-end dernier devant un Jury qualifié, à l’université de Kinshasa (Union)

Ce jury était présidé par le Professeur Ivon MINGASHANG.

Le député François BOKONA a soutenu publiquement une thèse intitulée « pour un nouveau paradigme de gouvernance des eaux du bassin du Congo: contribution à la réflexion sur la requalification de l’hydro-solidarite et ses implications en droit international ».

Francois BOKONA a fait l’économie de sa thèse et présenté les propositions qu’il a faites pour apporter la solution dans la conception d’un nouveau paradigme de gouvernance des eaux du bassin du Congo.

Il a, de manière éloquente démontré que sa thèse est une contribution à la réflexion sur la requalification de L’hydro-solidarité et ses implications en droit international.

Quand à l’épineuse question du transfèrement des eaux du bassin du Congo vers le bassin du lac Tchad, le récipiendaire a estimé que cela nécessite des grandes études préalables vu les conséquences que cela peut avoir.

A ce sujet, il a suggéré la révision de la convention de New York de 1997, en proposant une structure supra nationale unique afin de bien gérer les ressources hydrolique et écologiques du bassin du Congo.

Après délibération, le jury l’a proclamé docteur en droit avec mention plus grande distinction.

Plusieurs personnalités du pays ont assisté à cette soutenance dont le Président de l’Assemblée Nationale, Aubin Minaku, ainsi qu’une forte représentation des élus nationaux.

L’élu d’Inongo (territoire situé au centre de la RDC) Francois BOKONA, président de la commission politique, administrative et juridique (PAJ) de la chambre basse du Parlement congolais,  a ainsi enrichit le niveau d’éclairage non seulement des scientifiques et juristes, mais aussi des législateurs et exécutifs qui sont confrontés à la problématique du transfèrement des eaux de l’Ubangi vers le lac Tchad.

 

 

GREEN RDC

Auteur de l’article : Redaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *